Les limaces peuvent causer des dégâts dans n’importe quel jardin… …plantes et potagers.

En fait, le problème est que les anti-limaces commerciaux sont nuisibles pour les oiseaux et les autres animaux sauvages.

Par ailleurs, leur effet est réduit après la pluie, notamment quand les escargots sont les plus actifs. Mais, il y a des tueurs d’escargots naturels très puissants pour les anéantir.

Attention ces répulsifs écologiques ont aussi l’avantage d’être très bon marché.

Notez qu’avec de ces tueurs d’escargots maison, vous ne devriez pas les laisser durer dans votre jardin.

Alors, voilà 13 astuces naturelles, non nuisibles et peu frayant pour combattre naturellement les escargots.

1. Arroser le matin et pas le soir

La première chose à faire au moment de la lutte contre les escargots est de développer de meilleures habitudes. Lors de l’arrosage de votre jardin est important.

En fait, les escargots sont plus en action la nuit, et surtout si le sol est humide.

Alors, il faut éviter donc d’arroser votre jardin le soir si vous ne souhaitez pas voir la présence des escargots.

L’eau du matin à la place : La surface du sol s’assèche au courant de la journée.

Des enquêtes ont illustré qu’il peut réduire les dommages causés par les escargots de 80 %.

2. Les algues

Alors, si des algues sont là, cela vaut la peine de les ramasser en grande quantité.

En effet, les algues ne sont pas juste un bon engrais pour le jardin, cependant, c’est aussi un excellent répulsif naturel pour les escargots.

Prenez des algues afin de pailler le fond des plantes et des potagers. En effet, disposer les algues sur environ 3 à 4 cm d’épaisseur. Alors, il rétrécira une fois sec.

En fait, les algues sont salées et les escargots détestent le sel. Par temps chaud, les algues peuvent se dessécher et devenir très granuleuses, ce qui fatigue les escargots.

Il ne faut pas laisser les algues entrer en contact direct avec les tiges des plantes.

3. Le cuivre

En effet, de petits morceaux de cuivre peuvent être placés autour des pots de fleurs et des plates-bandes surélevées.

En fait, il empêche les escargots de consommer votre salade. Hachez une bande de cuivre de 2 cm pour emballer le fond du pot de fleurs.

Vous pouvez aussi mettre les bandes directement sur le sol ou en bordure de votre potager pour faire une « clôture » contre les escargots.

Les clôtures cuivrées sont aussi conseillées pour les placer autour des tonneaux en bois utilisés comme bacs à fleurs.

Il y a également des noyaux métalliques sur la base de cuivre moins dangereux qui peuvent être enroulés autour des tiges des plantes. Et fonctionne comme une barrière anti-escargots.

Cependant, si un escargot touche une tige métallique, il sera choqué électriquement.

Le Web agit aussi comme une barrière physique. En effet, ces boucliers sont réutilisables, durables et résistants aux intempéries.

4. La terre de diatomée

La terre de diatomées (aussi connue sous le nom de « poussière d’insectes ») comprend des restes squelettiques d’organismes microscopiques.

Il s’agit donc d’une substance décapante et rugueuse. Repoussant et supprimant les nuisibles fragiles et déshydrate les nuisibles.

En effet, la terre de diatomées granulaire peut être nappée autour de votre jardin ou de plantes individuelles.

Il peut aussi être mélangé avec de l’eau et vaporisé directement sur les feuilles et les tiges des plantes. Attention, la terre de diatomées devient moins puissante quand elle est humide, dans ce cas utilisez-la par temps sec.

La meilleure précaution consiste à porter un équipement de protection au moment de l’application car cela peut engendrer une irritation des yeux et des poumons.

Rassurez-vous d’acheter de la terre de diatomées naturelle ou agricole, et non de qualité piscine.

5. La clôture électronique

Les mini-clôtures électroniques sont une astuce non toxique et efficace d’écarter les escargots loin de votre jardin ou votre parterre de fleurs.

En effet, vous pouvez faire votre propre barrière à escargots alimentée par une pile de 9 volts. Quand une limace ou un escargot entre en contact avec la clôture, il reçoit une petite secousse afin de le décourager de passer.

Ceci ne les assassine pas non plus.  En effet, la batterie ne mette qu’environ 8 mois.

En fait, les clôtures électriques bloquent les escargots et les escargots d’entrer, cependant, sont inoffensives pour les personnes et les animaux domestiques.

6. La pierre de lave

Autant que la terre de diatomées, la surface abrasive de la lave repousse les escargots.

En effet, la roche volcanique peut être utilisée comme barrière autour des plantations. Mettez-le sur le sol autour de la zone que vous souhaiteriez protéger.

Attention, il ne faut pas laisser le sol ou la végétation former un pont pour que les escargots puissent le traverser vite.

7. Le sel

Au cas où, tout le reste échoue, utilisez une salière et une lampe de poche et travaillez la nuit. Promenez-vous et cherchez où le plus de dégâts sont causés.

En fait, cela devrait vous permettre de retrouver des escargots. Puis, nappez de sel directement sur les escargots.

Ça peut paraître un peu barbare, mais très efficace.

Notez que les escargots ne vivent pas longtemps. En effet, c’est une recette à n’user qu’en dernier recours parce qu’elle entraînera la mort de la limace.

Également, ne nappez pas trop de sel sur le sol. Enfin, la zone deviendra stérile.

8. La bière

Il faut dire que les escargots sont attirés par leur bière adorée.

Renversez une petite quantité de bière dans une petite marmite peu profonde.

Alors, il faut juste coller le bord et de le remplir. En effet, l’escargot sort en rampant afin de goûter la bière et, incapable de se relever, tombe dans le bol.

Pour éviter que la pluie ne délayer pas la bière, fabriquez un petit abri avec des bâtons soutenant le couvercle de la casserole.

Laissez un grand un espace pour que l’escargot rentre dans le pot.

9. Les pamplemousses

Les escargots préfèrent se cacher à l’ombre. Sur ce, mettez le pot de fleurs incliné vers le sol.

Déposez le pot sur la pierre en laissant un petit passage.

Laissez-le toute la nuit et le matin il sera rempli des escargots.  En effet, un pamplemousse haché en deux marches également bien, avec un grand avantage.

En fait, il se nourrit de l’odeur des fruits. Il y a une autre astuce de piégeage, probablement la plus simple.

En effet, il s’agit de poser de grandes planches dans le sol à proximité des zones les plus ravagées, sous lesquelles les escargots s’enfuient durant la journée.

Au courant de la journée, renversez carrément le tableau afin d’attraper les méchants.

Faites la même chose avec un film noir.

10. L’ail

Des expériences en laboratoire à l’Université de Newcastle upon Tyne (Royaume-Uni) ont démontré que l’ail est un bon répulsif contre les escargots.

Mais aussi, une protection très idéale contre les escargots.

En fait, certains produits tueurs des limaces du commerce contiennent de l’ail. Cependant, vous pouvez également le faire vous-même. Il est convivial et vraiment économique.

Pour ce faire, mixez 2 grosses gousses d’ail et mélangez la purée obtenue avec environ 15 litres d’eau. Pulvérisez ensuite cette infusion directement sur les plantes que vous désirez protéger.

Disons également qu’il est un vrai répulsif contre les pucerons.

Avec ça, vous faites d’une pierre deux coups.

11. Le marc de café

Le marc de café soupoudrez sur le sol écarte les limaces. Ce qui est idéal, c’est que le marc de café fonctionne également comme tonique végétal !

Cependant, employez-le avec sans retenu.

En fait, une étude du magazine Nature a dévoilé que les escargots détestent la caféine. Vaporisez des plantes avec des solutions de caféine non juste les repousse, cependant, les anéantis souvent aussi.

Dans toutes les façons, cela les oblige de ne pas de manger les feuilles de votre plante.

Du coup, les mélanges faits maison ne sont pas vraiment efficaces.

Alors, recherchez les pulvérisateurs à base de caféine bio sur le marché.

12. Les coquilles d’œuf

Alors, vous pouvez aussi travaillez avec des coquilles d’œufs écrasées.

Mettez-le là où vous avez des plantes qui ont besoin de protection.

Attention, plusieurs couches doivent être appliquées pour avoir l’effet.

Et retenez que les coquilles d’œufs sèches deviennent tranchantes, afin que les escargots n’osent pas les franchir.

13. Les répulsifs bio du commerce

Vous pouvez vous procurer des produits répulsifs combattant les limaces dans les jardineries. Il en existe des diverses marques.

En effet, ces répulsifs utilisent principalement l’un de ces deux ingrédients actifs dans leurs formulations : le phosphate ferrique et/ou le sodium ferrique.

Malgré que les deux formulations soient efficaces, il y a des différences significatives dans leur toxicité. En effet, le phosphate ferrique se retrouve sur la liste des produits OMRI (Organic materials review institute) certifiés pour les producteurs biologiques.

En fait, il est non nuisible pour les personnes, les animaux domestiques, les oiseaux, les insectes, les vers de terre et autres espèces sauvages.

Par contre, le sodium ferrique est, lui, très nuisible pour la faune. En fait, la marque la plus courante est Safers.  En fait, cette marque dispose des 2 types de produits, cependant, ils sont emballés dans des boîtes en plastique similaire.

Ainsi, vérifiez bien que le produit choisi contient du phosphate ferrique et non du sodium ferrique. Quand vous mettez un répulsif anti-limaces commercial, mettez-le sur une large zone vraiment loin de vos plantes. Car ces appâts captivent des limaces, mais ne les exterminent pas directement, de sorte que la limace peut encore détruire vos plantes.