Un journaliste du Wall Street Journal a découvert une faille exploitée par de multiples hackers pour prendre le contrôle des smartphones. Selon ce dernier, il serait facile pour les pirates de s’introduire et de contrôler le téléphone. Et cette arnaque affecte à la fois Android et iOS.

Les escrocs ne manquent pas d’imagination pour inventer de nouvelles arnaques. Et il y a quelques heures à peine, un journaliste américain a fait une découverte étonnante. En fait, il a découvert que les pirates pouvaient facilement contrôler les smartphones d’autres personnes. Et surtout, utilisez-le comme bon vous semble. Cible des arnaqueurs ? Le but est de confisquer les données personnelles de la victime. Mais comment ces hackers réussissent-ils ? Les escrocs n’ont besoin que d’un accès physique à votre smartphone et à son code PIN.

Évidemment, cette astuce nécessite que l’auteur ait préalablement volé le smartphone d’une potentielle victime. Mais une fois que c’est fait, c’est une évidence pour lui. Une fois que vous avez le code, vous pouvez accéder aux paramètres de votre téléphone. Et surtout, accédez à tous les comptes associés à l’appareil, comme les comptes iCloud et Google. C’est là que les escrocs font leurs courses. Certaines de ces victimes de pirates avaient des comptes bancaires complètement vides.

Ce que les voleurs veulent le plus, c’est un iPhone Le journaliste en question a montré qu’un code PIN peut être utilisé pour modifier presque tous les comptes accessibles depuis un smartphone. Par exemple, un voleur peut changer un mot de passe pour accéder au compte Twitter d’une victime. Selon lui, cette erreur existe non seulement du côté iOS mais aussi du côté du système Android. Cependant, il convient de noter que la majorité des victimes qui ont témoigné étaient des propriétaires d’iPhone. Les voleurs traquent-ils toujours les propriétaires d’iPhone ? C’est possible.

En tout cas, cette situation montre que le vol de smartphone n’est pas du tout anodin. Ce nouveau type d’escroquerie s’ajoute à de nombreuses tentatives visant à cibler les téléphones portables et à voler des informations personnelles. De plus, il y a une chose plus importante de nos jours. Il s’agit d’une arnaque IMSI catcher. 16 000 téléphones auraient été concernés par cette technique alternative. Les messages contenaient des liens vers de faux sites d’assurance maladie visant à voler les informations personnelles et bancaires du propriétaire.

Veuillez faire attention au vishing ou à la fraude linguistique

Après une arnaque par mail ou SMS, des cybercriminels tentent de récupérer des données pour accéder à des comptes bancaires. Le vishing est une fusion de la voix et du phishing. La personne à qui vous parlez au téléphone vous informera généralement d’une activité suspecte sur votre compte bancaire. Dans une situation où les victimes tombent dans le piège de révéler des informations personnelles sur leur compte ou de vérifier la transaction elle-même. Soyez donc très prudent.