L’orchidée est une plante vivace à feuilles persistantes. Cette plante tropicale aime la chaleur et l’humidité. Il peut être cultivé en pot comme plante d’intérieur. Il existe de nombreuses orchidées, mais la plus célèbre est la Phalaenopsis, également connue sous le nom d’orchidée papillon. Cette plante est facile à entretenir, mais peut flétrir si elle n’est pas conservée dans de bonnes conditions. Apprenez à sauver vos orchidées en 5 étapes. Pour prendre soin d’une orchidée et la maintenir en bon état, vous devez connaître ses conditions de croissance. Parfois, une fertilisation excessive ou insuffisante peut être fatale à votre plante. Mais rappelez-vous, il est possible de sauver votre orchidée mourante.

COMMENT SAUVER UNE ORCHIDEE ?

ÉTAPE 1 : vérifiez l’orchidée pour déterminer le problème

Pour savoir comment prendre soin de votre orchidée, il est important de bien l’étudier. Cela vous aidera à identifier la cause de son flétrissement et à déterminer s’il est en train de mourir ou non. En fait, si vous remarquez que ses feuilles tombent, cela ne signifie pas qu’il est mort, juste qu’il dort. Si les feuilles de votre orchidée sont jaunes, cela signifie qu’elle a été atteinte d’une maladie. Si, au contraire, il est vert foncé, cela signifie que votre plante est sans lumière. Une orchidée mourante peut être reconnue par des feuilles qui semblent sèches et des racines qui deviennent molles, brunes ou même noires. La cause principale de la mort des orchidées est l’excès d’eau, qui fait pourrir leurs racines. Cependant, vous pouvez conserver votre plante si elle a encore des racines aériennes saines.

ÉTAPE 2 : NETTOYEZ LA RACINE D’ORHIS

Pour nettoyer les racines de la plante, il est important de la retirer soigneusement du pot. Retirez ensuite tout matériau de sol attaché aux racines. Cela peut être du paillis, de la mousse ou de l’écorce utilisée dans le mélange de plantation. Ensuite, lavez les racines avec de l’eau pour enlever tous les débris qui y sont attachés.

ÉTAPE 3 : COUPEZ LES RACINES MORTES DES ORCHIDÉES

Coupez toutes les racines molles, collantes, brunes ou noires avec des ciseaux ou des tondeuses désinfectés. Ne gardez que des racines vertes ou des pointes vertes. Si la tige est également affectée par la pourriture, coupez-la juste en dessous des feuilles et retirez les feuilles et les pétales séchés ou endommagés.

ÉTAPE 4 : Replanter l’ORCHIDÉE

Le rempotage vous permet de donner à votre plante un nouveau milieu de culture et donc un nouveau nutriment qui aidera votre orchidée à refleurir. Pour cela, choisissez un pot en plastique transparent, afin de pouvoir vérifier régulièrement l’état des racines. Quant au sol, il est préférable qu’il soit constitué de morceaux d’écorce, de fibre de carbone ou de sphaigne. Pensez également à placer des billes d’argile au fond du pot pour faciliter le drainage. N’oubliez pas d’arroser légèrement le pot pour humidifier la terre.

ÉTAPE 5 : AIDEZ LES ORCHIDÉES À REPOUSSER

Placez l’orchidée dans un endroit lumineux, évitez la lumière directe du soleil. Il peut en fait brûler les feuilles de la plante ; préfère l’ombre partielle. Comme l’orchidée n’est pas très rustique, elle a aussi besoin de chaleur. Conservez le pot à une température de 18-21°C, à l’abri des courants d’air, ainsi que des sources de chaleur comme les radiateurs, qui assèchent l’air ambiant. En effet, l’orchidée apprécie l’humidité. De plus, il est recommandé d’arroser l’orchidée avec de l’eau riche en calcaire, comme de l’eau de pluie, et avec de l’eau à température ambiante, afin de ne pas provoquer de choc thermique, qui endommagerait le système racinaire de la plante. Aussi, vaporisez de temps en temps les feuilles de votre orchidée et ne la laissez pas reposer sur une assiette ou un pot. Pensez également à protéger votre orchidée des nuisibles ou nuisibles qui la détruisent, comme les pucerons ou les cochenilles.