Du lac de Tibériade à la baie de Seine, en passant par Saint-Jacques-de-Compostelle, la coquille Saint-Jacques nous fera beaucoup voyager, mais surtout elle va nous faire régaler. Depuis longtemps, la coquille Saint-Jacques est associée à planète Vénus, déesse de la fécondité et de l’amour.

Auparavant, les pèlerins prirent l’habitude de voyager avec les coquilles de ces mollusques ramassés sur les côtes de l’Atlantique, ils les accrochent sur leur sac ou leur chapeau voire leur manteau, comme souvenir de leur pèlerinage. De ce fait que la coquille Saint-Jacques fut devenue le symbole du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les belles coquilles de baie de Seine


En cuisine, la coquille Saint-Jacques est un mollusque fort estimé pour sa chair si délicate. Celles de Normandie pêchée dans la baie de Seine, très succulente, avaient décroché le label Rouge en 2002. Elles sont très affolées des friands. En plus, vous pourrez utiliser les barbes et le corail dans une sauce puis soigneusement rincé, qui feront une excellente base pour des rillettes du grand bleu.

Faites attention aux coquilles Saint-Jacques venues de très loin qui peuvent être « gonflées » d’eau et n’auront même pas la même texture ni le même goût. Si vous les achetez en surgelées, vérifiez bien s’il s’agit de la variété Pecten maximus. Préférez-les vivantes, en coquilles et de saison pour les déguster complètement. A part cela, les nutritionnistes les recommandent pour bien entretenir les différentes fonctions de notre organisme dont l’équilibre nerveux, la thyroïde, et à lutter contre les infections durant l’hiver.

Au moment de passer à table, n’oubliez pas de bien assaisonner les noix de Saint-Jacques de fleur de sel et de poivre. Tranchez de fines lamelles de beurre à l’orange, puis déposez-les sur les noix de Saint-Jacques, parsemez de noisettes tranchées en deux et quelques feuilles de laurier. Enfournez-les 3 à 4 minutes enfin dégustez les immédiatement.