Découvrons ensemble cinq anecdotes sur les châtaignes, qui représentent le symbole d’excellence de la saison automnale.

Les châtaignes sont le fruit le plus emblématique de l’automne, et contrairement aux autres noix, elles contiennent de la vitamine C, mais ce n’est pas tout : elles sont également riches en protéines, en fibres, en glucides et, chose très importante, elles sont faibles en gras et riches en minéraux, dont le potassium. Il convient également de noter que le châtaignier est une plante très ancienne, qui aurait fait son apparition sur Terre il y a environ 10 millions d’années. Avec les châtaignes, on peut préparer diverses spécialités, notamment le Castagnaccio et le Mont Blanc. Découvrons ensemble cinq anecdotes sur cette délicatesse, aimée des grands et des petits, étroitement liée à la saison précédant l’hiver.

Châtaignes, un fruit automnal aux origines anciennes

Les châtaignes rôties représentent la street food la plus appréciée et répandue dans tous les pays européens. Selon plusieurs sources historiques, les châtaignes rôties étaient déjà en vente – à Rome – à partir du XVIe siècle.

En jetant un coup d’œil au cinéma, nous pouvons retrouver le Café des Châtaignes, le lieu présent dans le film de Michael Redford Orwell, daté de 1984.

Dans les scènes finales du film, en effet, Julia et Winston se retrouvent dans cet endroit après leur transformation lors du processus de réhabilitation.

Peut-être que tout le monde ne sait pas que le châtaignier met au moins 15 ans pour commencer à produire des fruits, mais ce n’est pas tout : la qualité des châtaignes peut être certifiée même après plus de 50 ans.

L’arbre de châtaignier peut atteindre une hauteur de plus de 20 mètres, et son espérance de vie est estimée à plus de 1000 ans.

Il se caractérise par un tronc trapu, robuste et solide, dont le bois est très précieux, facile à travailler et tout aussi résistant. Il existe différentes variétés de châtaigniers, originaires d’Asie, qui, dans la plupart des cas, peuvent produire jusqu’à 200 kg de fruits.

De plus, avec les châtaignes, on produit également une farine spécifique avec laquelle on prépare divers aliments. Tant la farine de châtaignes que ses dérivés ne contiennent pas de gluten, ce qui les rend idéaux pour les personnes souffrant d’intolérances alimentaires et de la maladie cœliaque.

Marron glacé, délicieux mais pas bon marché

C’est au XVIe siècle que le marron glacé a été produit pour la première fois. Clément Faugier, à la fin du XIXe siècle, a inventé une méthode pour les produire de manière industrielle.

Même de nos jours, le processus de fabrication de ces produits est assez laborieux : en effet, pour les réaliser, il faut effectuer plus de 20 étapes, qui aboutissent ensuite à la création d’une châtaigne glacée et confite, une création entièrement réalisée à la main.

C’est pourquoi ces douceurs ne sont pas très économiques, même si leur goût en vaut certainement la dépense.